L'Historique du Lieu

En 1340, s'élevait au 55 de la rue des Archives et au 2 de la rue des Haudriettes, un hôtel particulier qui s'étendait alors de part et d'autre de la rue du " Grand Chantier", ces deux parties étant réunies par une galerie sur arcades.

Il appartenait au DUC DE BERRY qui le donna en 1388 à son gendre le COMTE DE SAVOIE, puis en 1454 à JEAN DE MONTAIGU.

Il devint ensuite la propriété d'ETIENNE DU PONCHER, Evêque de Tours, de CLAUDE DE LORRAINE, DUC D'AUMALE (1564), puis du CARDINAL DE GUISE, LOUIS DE LORRAINE, Abbé de Saint-Denis (1611).

Le CARDINAL DE RETZ, Abbé commendataire de Saint-Denis, le vendit en 1661 à OLIVIER LE FEVRE D'ORMESSON. Il resta dans la famille jusqu'en 1740, année où la Garde du Trésor le fit reconstruire par le célèbre OPPENHORDT. BROCARD DE BARILLAN l'acquit en 1763 et ses héritiers le vendirent en 1780 au SECRETAIRE DU ROI.

Le connetable 55 rue des archives paris 75003contraste 3

Le Quartier Historique

Le Marais est une ancienne zone de marécages.

Au début du XVIIe siècle, à la suite de la construction de la place des Vosges, ce quartier, jusque-là périphérique, devient le lieu de résidence de la noblesse parisienne.

De nombreux hôtels particuliers y sont construits dont beaucoup subsistent aujourd'hui, y compris LE CONNETABLE où a demeuré le Cardinal de Retz. Au milieu du XVIIIe siècle le quartier est déserté par l'élite parisienne au profit du Faubourg Saint-Honoré et du Faubourg Saint-Germain qui offrent plus d'espace. La Révolution Française achève de chasser les propriétaires fortunés. Le quartier est dès lors occupé par une population d'artisans et d'ouvriers qui occupe les anciens hôtels et construit des ateliers dans les anciennes cours intérieures.

Les grands travaux d'aménagements de Paris du XIXe siècle touchent peu le quartier qui conserve ses rues étroites, mais de nombreux immeubles de qualité sont progressivement détruits. En 1969, André Malraux lance un programme de sauvegarde et de préservation qui se poursuit encore aujourd'hui. Le quartier préservé est désormais, grâce à ses beaux immeubles, fréquenté par les touristes et recherché par les classes aisées. De nombreux musées y sont installés, dont le Musée de la chasse et Les Archives Nationales faces au Connetable.